Collapse of Time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Collapse of Time

Message par Syrion le Dim 30 Mai - 2:03

Collapse of Time vous avez dit ?
Mais qu'est-ce qu'il fout connecté à cette heure à remonter des vieux sujets ?

_________________________

Et bien pour la première fois je me suis un peu plus intéressée à ce fameux Mmorpg, et j'ai été ... ébahi face a tant de beauté, rien qu'en voyant les idées :

« Le temps et l'espace sont deux choses immuables que moi seul puisse contrôler. » Deus Ex Machina

Spoiler:
C'est les mains suintantes qu'il s'avança. Plein d'incertitudes et de craintes, il leva la main et salua la restreinte assemblée. Ses mains, de manière presque automatique, s'étaient rabaissées aussitôt.

-Messieurs, mesdames, merci! C'est avec fierté et honneur que je vais, dans un instant, engager une nouvelle étape de l'histoire, une étape fondamentale, qui dépasse de loin, bien plus loin, l'invention de l'arme nucléaire. Oui, dans quelques instants l'Homme ne sera plus ce qu'il était auparavant... L'homme a conquit le monde. L'homme a conquit l'espace. Mais maintenant, tout cela devient futile face à ce pas de colosse! Je reviendrai, les yeux gâtés par la vision de choses que l'entendement même ne soupçonne pas. Je reviendrai, vous annoncer que ce fut un succès! Je reviendrai mes amis, je vous le promet. Sachez que les soit disant 'risques encourus' ne sont que détails insignifiants face à une telle volonté de progression! Je vous le répète, je reviendrai victorieux, vous annoncer le triomphe de l'être Humain!

L'assemblé applaudit à nouveau en hurlant encore et encore le nom de l'orateur:

-Valen ! Valen! ...

Celui-ci se retourna, comme déjà épuisé de ce court discours, et s'en alla sans se retourner. Il quitta la scène, prit à gauche dans vers un long corridor blanc et froid.

-C'est toujours aussi glauque ces couloirs de laboratoire, pensa t-il. Jamais de fantaisie, comme si les recherches n'étaient que des choses banales et sans intérêt. Je vais certainement y passer dans cette expérience de fou. Qu'est-ce qui m'a pris de vouloir le faire?

Valen sombra dans une sombre réflexion. Il ne regardait qu'à peine le chemin qu'il empruntait. Il connaissait déjà trop bien l'endroit. Ses visites dans la Zone 51-1 étaient quotidiennes, au point qu'à un moment on le forcit à rester plusieurs jours d'affiler pour enchainer tests physiques, psychologiques, et matériels. Au point que les tests psychologiques se relevaient de moins en moins bons, Valen se fatiguait de jour en jour, le sommeil lui manquait, et il est donc indubitablement moins motivé pour l'Expérience de sa vie.

Il fit une halte devant une porte blindée, celle-ci s'ouvrit après un nombre impressionnant de sons de verrous qui se détachaient les uns des autres. De la vapeur s'échappa de la base de cette porte, relâchant ainsi la pression qui maintenait la porte close. Valen était habillé tel un cosmonaute, cela ralentissait fortement sa démarche et le fatiguait d'avantage.

-Aujourd'hui c'est le grand jour. Se dit-il.

Une foule de scientifiques accouraient vers lui pour l'aider às'installer dans ce qui peut ressembler aux premiers abords à une centrifugeuse géante.

-Alors, prêt pour le grand saut ? Demanda le Professeur Kimley.

Celui-ci avait noué une belle amitié avec Valen durant de longs mois passés ensemble pour préparer cette expérience inoubliable.

-Ouais, j'en ai assez de rester terrer ici. Je ne comprend pas pourquoi des tests de cette ampleur ont lieu dans une base souterraine cachée, et que personne à part l'équipe ici ne saura ce qui s'y est produit. Ça m'empêche de voir ma famille, mes proches... J'espère que tout ça vaut le coup.

-Bien sûr! Et pour ce qui est du secret du projet, c'est pour la simple raison que personne de nous croirait. Un voyage dans le temps c'est encore de la science fiction à ce jour. Personne n'y croirai. Enfin, ce ne sera plus encore très longtemps de la science fiction, n'est-ce pas ? Afficha t-il avec un grand sourire.

-J'ai un mauvais pressentiment.

-C'est normal, c'est l'angoisse qui te monte à la tête. Tu vas la ressentir de tout ton corps, c'est très Humain tout ça.

Après cette phrase, Kimley fini d'attacher Valen dans le compartiment au centre de la centrifugeuse. Il s'écarta, recula lentement tout en observant Valen. Le regard de Kimley en disait long sur son inquiétude, c'est peut être la dernière fois qu'il voyait Valen, qui était maintenant enfermé dans son compartiment. Sa seule façon de communiquer avec l'extérieur était un microphone et un haut parleur.

-Bon, on va revoir une dernière fois comment se déroule la mission. Une voix s'échappait du haut parleur situé en haut à droite de Valen, c'était le chef de la section de la zone 51-1, Gerenn qui lui parlait. D'abord, je te rappelles que tu n'as rien à faire, tu ne pilotes pas, tu ne peux pas faire quoi que ce soit tant que tu n'as pas quitté notre ère. On a programmé la machine pour qu'elle t'envoies dans le futur, plus précisément dans 48 heures. Tu n'auras pas eu la sensation d'avoir bougé, ou d'avoir attendu 48h, tout cela te paraîtra instantané. Lors de ton arrivé on s'occupera de toi. Si tu trembles, dis toi que c'est d'impatience. Et souris, cela masquera ton anxiété. Va, et soit le premier Homme à... Voyager dans le Temps!
Le décompte commença...

Spoiler:
Valen eu une dernière pensée pour sa famille, inconsciemment il avait un mauvais pressentiment sur cet expérience. Il se dis que c'était normale, que s'il n'étais pas stressé c'est là que cela deviendrai problématique. Mais Valen ne se doutait surement pas de ce qu'il allait se passer...

-Dix...

-Voila le décompte, se dit-il.

L'énorme mécanisme dans lequel était installé Valen commence à tourner légèrement, tel une centrifugeuse, et accéléra peu à peu au fur et a mesure du décompte.

-Six...

La sueur commençait à perler sur le front de notre cobaye, ainsi pouvait-on l'appeler. Il voulu sortir en vitesse, fuir, et ne jamais revenir. Mais étant fermement attaché à son siège, c'est à peine s'il pouvait bouger le petit doigt. Il se débâtit dans un élan de désespoir, il ne voulait plus faire partie de cette expérience. Voyant cela, les superviseurs de l'expérience voulurent arrêter le processus, mais comble du malheur on ne pouvais revenir en arrière, l'énergie dégagée par l'expérience est trop forte, et l'arrêt brutale de toutes ces énergies provoquerai pour sûr la destruction du laboratoire souterrain, les enterrant tous.

-Trois...

-Noon! Laissez moi partir!

-Deux...

Tous retenaient leur souffle, Valen quant-à lui suffoquait déjà, la rotation de cette machine infernale est déjà trop forte, selon les indicateurs du laboratoire Valen subi une masse de 5G, soit 5 fois son poids!

-Un...

-Zer...

La voix s'est éteinte, toutes les lumières s'éteignirent aussi. Rien, plus rien. Tout semblait mort d'un coup. Dans un râle de souffrance, Valen se releva, ouvrit la porte de son module qui s'était déboité. -Qu'est-ce qui?

Devant le regard de Valen, un désastre. Tout était délabré, abandonné, limite dévasté. Il voyait parsemé un peu partout des petites masses jaunâtres purulentes sur les murs désaffectés du labo. -Suis-je en enfer?

La question était pertinente. Cet enfer, c'était le sien maintenant. Cet enfer, c'est la Terre.



Le laboratoire était plongé dans les ténèbres, un simple barre de lampe à halogène pendait du plafond clignotant sporadiquement dans un grésillement inquiétant. Ainsi, la seule luminosité de la pièce ne l'était que par petites intermittences, ponctuées d'une lumière très brève, accompagnée d'un grésillement puis d'une noirceur la plus totale. Valen, encore bouleversé par le choc de l'arrêt de l'expérience s'avance, prudemment et sent venir la peur. La gorge serrée il traversa la pièce, et vint s'allonger contre le mur du labo.

-Mais qu'est-ce que c'est que c'est que cet endroit... on dirait...

Valen n'est pas encore remit de son arrivage et n'a pas encore prit conscience de ce qu'il vivait. Le silence assourdissant de l'endroit aurait pu rendre n'importe qui fou.

-Récapitulons. Dit-il à haute voix. Si je suis dans le laboratoire c'est que l'expérience a réussie, mais que je suis toujours dans la base souterraine... à quelques centaines de mètres sous le niveau de la croute terrestre.

La panique le gagna, il se retourna et prit la décision de se diriger vers le couloir. Il avança au rythme où l'halogène s'allumait, du coup sa démarche était très lente. Plus il avançait dans le couloir, et moins la lumière ne l'atteignait... A ce stade il ne voyait plus sa main s'il la portait face à son visage. Sa tenue était toujours lourde et pesante, ses pas était lourds, chacun d'entre eux accompagnés d'un bruit... comme si on marchait sur des tripes, des entrailles.

-Mais quoi encore? Valen leva la jambe et passa sa main sous ce qui lui servait de chaussures. Ne pouvant voir quoi que ce soit il ne pouvait que savoir au toucher ce qui était sous ses pieds... Une sorte de liquide dont la texture est semblable au liquide qui coule d'un abcès crevé, mélangé à des tendons qui maintenaient cette... chose. Dans un grand mouvement de rejet Valen comprit que ce n'était pas bon, rien de tout cela n'est bon! Il était décidé, il sortira d'ici tout de suite, quoi qu'il en coûte! Commence une course effrénée sans ne rien voir, comme s'il était poursuivit par un mal inconnu. Une masse informe se forme en face de lui, la seule lueur que dégage cette monstruosité pouvait faire fuir le plus téméraire d'entre nous. Cette lueur, rouge et jaune à la fois, se faisait plus forte, plus grande.

-Krrr... »

Un grognement semblait venir de la chose... Le bruit se renouvela, la chose devenant toujours plus imposante. Ce monstre glissait vers Valen, qui lui était glacé de peur. Elle atteignit ses jambes et dans un craquement affreux, les entoura et dans un déchirement sans égal brisa net les deux tibias de notre héros. Son hurlement de douleur était tel que on n'aurait su dire si c'était bien un être humain qui en fut à l'origine.

-Merde! Il l'a eu! »

Une voix provint des ténèbres. « Bordel vite faut le sortir de là! Go marines! » Un son, une rafale de balles, et la bête était immobile, s'éteignant peu à peu.

- « Sédatifs! »

- « Tiens bon mon gars on va te sortir de là... »

Les voix étaient pour Valen de plus en plus faibles, ses jambes lui faisaient atrocement souffrir, et sombra dans l'inconscience...

...

LEs idées, et l'ambiance sont magnifiques !

_________________




avatar
Syrion
ultra actif
ultra actif

Messages : 724
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur http://syrion.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collapse of Time

Message par frank1214 le Dim 30 Mai - 12:40

Oui, j'y est joué un peu. C'est sympa...

_________________
http://erreur-humaine.blogspot.com/
Un blog au sujet divers et variés...
avatar
frank1214
Admin
Admin

Messages : 471
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur http://erreur-humaine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collapse of Time

Message par Samy le Lun 31 Mai - 9:26

t'a oublié de dire que le créateur est inscrit sur le forum (et qu'il n'y a plus laissé de messages depuis quelques temps…)
avatar
Samy
Expert
Expert

Messages : 470
Date d'inscription : 27/05/2009
Localisation : comme =Syrion=

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collapse of Time

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum